Critiques d’albums

Black Sabbath – Master Of Reality

3ème album studio du groupe de Heavy Metal traditionnel britannique, cet album est un classique du genre. Il représente une nouvelle étape dans l’oeuvre du groupe et par conséquent l’évolution du Heavy Metal. Le groupe était dans une logique de tournées à répétition et avait par conséquent peu de temps à consacrer pour cet album mais ils sont parvenus à marque une nouvelle évolution stylistique par rapport à leur précédent album, Paranoid.

Richard Toldu

Kiss – Dynasty

Septième album de Kiss, parut 2 ans après le très bon album « Love Gun », et juste après les 4 albums solos de chacun des membres, ayant du bon et du moyen, »Dynasty » est l’album de la rupture pour Kiss. Jusque là le groupe n’avait jamais dévié de son Hard Rock’n’Roll mais suivant la mode du moment et ne souhaitant pas être largué commercialement après déjà quelques années de carrière, le groupe mélange à son rock des influences disco, mouvement au top de la fin des années 70. Ce qui sera l’album le plus controversé de Kiss et cela avec son tube le plus énorme, les fans auront du mal à accepter ce changement radical d’orientation musical. Sous l’influence néfaste du producteur Vini Poncia, Kiss va se perdre dans un style qui n’est pas le siens. Néanmoins, personnellement, je trouve cet album très bon et étant musicalement ouvert, j’adhère totalement au mélange Hard Rock/Disco, l’album se laisse écouter en entier et possède d’excellents morceaux.

Rudolf Urn

Deicide – Legion

Legion est le deuxième album de Deicide, pour moi, le plus technique, et construit, l’oeuvre la plus fantaisiste du groupe, même si les albums qui suivent sont d’une haute qualité musical et au niveau de la recherche, qui marque un retour vers une musique plus accessible. Cet album complexe, très court, l’intensité est poussée à son paroxysme. Rhytmiques ultra saccadées, refrains entêtant,  à la limite de l’incantation, des titres devenus des classiques du genre. La complexité de la batterie, les riffs implacables et tranchants, accompagnés de solos disjonctés par les frères Hoffman, le tout avec un son parfait, avec Scott Burns aux manettes.

Jean Grensen

Slayer – Reign in Blood

Reign in Blood est le troisième album studio du groupe américain de trash metal, Slayer,. Ce nouvel album marque un changement dans la carrière de Slayer : les chansons sont plus courtes et plus rapides avec une meilleure qualité de production, les chansons sont plus proches d’une structure hardcore contrairement aux chansons longues et complexes de Hell Awaits. Cet album marque également la première collaboration du groupe avec le producteur de disque Rick Rubin et c’est cette collaboration qui a fait évoluer le son du groupe. Le magazine Kerrang ! Reign in Blood comme « le meilleur album heavy de tous les temps avec Master of Puppets de Metallica », et devient également un point tournant pour le thrash metal le speed metal.

Gabriele Cassano